Archive

Archive for the ‘Arcade’ Category

Revue de Web du 17 Mai 2010

Le Vintage revient à la mode face aux technologies dernier cri. Cela en vaut-il le coup ?

Tandis que la Wii présente le jeu Alice aux Pays des Merveilles au grand public, Microsoft est en train de créer un buzz pour la sortie de son nouveau jeu vidéo Alan Wake qui va sortir sur XBox 360 – futé – . Ainsi, vous pourrez lire sur Blogamer la description du jeu d’Alice et la stratégie utilisée par Microsoft pour la sortie d’Alan Wake. Espérons que le jeu soit à la hauteur des espérances que Microsoft fait naître chez les joueurs.



Pendant ce temps, on a vu récemment sur Ebay se vendre l’ancien jeu Stadium Events pour la maudite somme de 41300$. Il n’existe que 2 ou 3 exemplaires de ce jeu dans le monde et les heureux (anciens) propriétaires en ont eu pour leur argent. Croyez-le ou pas, la preuve est sur Le blog des jeux Vidéos.

Nintendo continue dans le vintage en sortant pour la N.E.S. un adaptateur permettant de jouer à vos anciens jeux de Gameboy. De quoi rentabiliser les jeux de votre enfance. Enfin, l’adaptateur n’est pas gratuit et se vend actuellement à 130$. Le vintage ça coûte ! Le journal du gamer vous en fait la preuve

Pour finir, ce dernier à trouvé un concurrent de taille pour l’Ipad. En effet, doté d’une webcam mais aussi d’un port USB, la tablette d’ExoPc à un écran plus grand que son concurrent d’Apple. Et en prime, il est compatible à l’Apps Store. Apple avait gagné côté innovation, maintenant il va faloir tenir le coup, et la route. http://bloguedegeek.net/

Pour plus de renseignement sur ExoPc

Même si les premiers jeux vidéos ont un charme inévitable, les dernières technologies sont tout de même plus fonctionnelles et plus abordable. A vous de voir votre penchant : Vintage ou récent ?

Catégories :Actualité, Arcade Étiquettes : , , , ,

Spiderman : un nouveau type d’advergame

spiderman.jpg

Titre : Spiderman
Adresse : http://www.tfou.fr/contenus/MesJeux/JeuxHeros/spiderman/attaque_bouffon/game.htm?pseudo=tfounaute
Développeurs : Actiplay
Annonceurs : Tfou
Année de publication :
2008
Jeux concours :
non
Collecte d’informations : non

Pour les joueurs

Virtools avec 3dvia, le moteur 3D créateur de jeux en ligne, révolutionne le monde de l’advergame. Spiderman est l’illustration de cette bombe. Les graphismes sont époustouflants et l’expérience de jeu inégalable. La fluidité du gameplay, les effets de lumière, la rapidité des combats nous donnent une véritable claque. La machine est en marche et bientôt Crysis ne sera plus qu’un souvenir parmi tant d’autre sur 1980-games.com. Notez tout de même que la révolution n’est pas encore là car même si le jeu est exceptionnel, il subsiste quelques bugs (les murs sont un parfois impalpable…).

Graphismes : 5/5
Jouabilité : 5/5
Durée de vie : 4/5
Fun : 5/5

Pour les marketeurs

Développé par Actiplay une agence de création 2D et 3D née en 2000, le jeu spiderman est destiné à promouvoir le site de jeux pour enfant TFOU.fr. Parlons des moteurs. Virtools, Unity, Shiva, sont trois plateformes de développement 3D en concurrence qui pour se démarquer les unes des autres produisent toujours plus et des jeux de meilleurs qualités. On voit fleurir avec eux des advergames qui ont un impact de plus en plus conséquent pour le joueur. On peut citer par exemple le dernier advergame de Axe développé avec Unity. On se demande comment va réagir le secteur des jeux publicitaires face à toutes ces innovations. J’imaginerais bien un advergame pour le futur film de la saga 28 jours plus tard qui concurrencerait Resident Evil 5.

Puissance : 5/5
Affinité : 5/5
Temps d’exposition : 4/5
Image de marque : 5/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-vide.gif

A vous de jouer : La révolution est en marche, vous votez pour quel moteur ?

Indiana Jones : il revient

indy.jpg

Titre : Prepare for Indy
Adresse : http://www.prepareforindy.com/default.aspx
Annonceurs : Lucasfilm, Paramount
Année de publication :
2008
Jeux concours :
non
Collecte d’informations : oui

Pour les joueurs

Indiana Jones revient après 19 ans de vacances bien méritées (faut dire qu’il a trouvé le Graal quand même). C’est par un mini-site développé en Europe du nord (donc ni en anglais ni en français) que nous le redécouvrons. Le site est globalement bien fait malgré des temps de chargement un peu long. Nous incarnons Indy dans un jeu de plateforme traditionnel à l’action soutenu et aux graphismes colorés. Un peu le genre de jeux auxquels on jouait sur notre superNes (sauter, courir, sauter…). La scène prend place au début des aventuriers de l’arche perdu, lorsque Jones doit s’enfuir après avoir retiré la statut de son socle. Si vous vous rappelez du film, vous savez qu’il va falloir courir. Ce jeu est une course saut d’obstacles, contre la montre et surtout contre un gros rochet qui nous roule après. Même si Prepare for Indy est court et pas parfait on prend du plaisir à y jouer, ça fait du bien de retrouver Mr. Jones !

Graphismes : 3/5
Jouabilité : 4/5
Durée de vie : 3/5
Fun : 4/5

Pour les marketeurs

Est-ce la peine de préciser que cet advergame est destiné à promouvoir la sortie de l’épisode 4 ? Et oui car il ne l’est pas. En réalité il promeut un coffret dvd collector réunissant les 3 épisodes. Mais évidemment l’un ne va pas sans l’autre, si la Paramount décide de sortir un coffret DVD peu de temps avant la sortie de l’événement, c’est bien sûr pour soutenir le buzz et ça on l’a déjà vu maintes fois, avec star wars par exemple. On ne trouve pour l’instant que l’épisode 1 en advergame sur le mini-site, les autres ne devraient pas tarder à être jouable. On voit souvent cette stratégie qui nous oblige à revenir régulièrement sur le site pour vérifier si le nouveau jeu n’est pas sortie. Ils devraient se dépêcher car le nouvel opus sort aujourd’hui même si le compte à rebours du  site officiel affiche 14 heures d’attentes encore (à l’heure où j’écris) alors que les séances ont déjà commencées…

Puissance : 2/5
Affinité : 4/5
Temps d’exposition : 3/5
Image de marque : 4/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-vide.gifz-vide.gif

A vous de jouer : Vous allez au ciné ce soir ?

Haya : Développez durable…

haya.jpg

Titre : Haya
Adresse : http://www.kailis-design.net/haya/
Développeur : Kailis : http://www.kailis-design.net/
Annonceurs : Semaine du développement durable
Année de publication :
2008
Jeux concours :
non
Collecte d’informations : non

Pour les joueurs

Poétique, c’est le moins que l’on puisse dire. Haya est un advergame très particulier et ceci pour deux raisons. Il défend une cause environnementale et il est original dans sa conception. C’est avec surprise que j’ai découvert que le personnage principal était une abeille qui tirait par une corde un poisson, remplit d’eau et un crapaud assit sur le dos du poisson et tout ça dans un univers très coloré dans l’esprit Aladdin. Si vous n’arrivez pas à visualiser, c’est normal car cet advergame est de la poésie abstraite en image… Le but du jeu est assez intéressant car il faut amener d’un bout à l’autre du désert notre ami poisson (remplit d’eau) et son crapaud en gérant au mieux nos réserves d’eau. Le but de l’advergame est de sensibiliser ainsi le public aux problématiques de l’eau. Il faudra donc surveiller la température atmosphérique avec l’indicateur qui nous est fournit et gérer notre vitesse en fonction de la chaleur pour éviter l’évaporation de notre ressource vitale et ménager l’abeille, dans le cas contraire on perd. Heureusement on peut trouver sur notre chemin des oasis qui nous permettent de nous sustenter, mais celles-ci sont très vite vides. Le petit plus de ce jeu réside dans la présentation des scores. Ici les noms ne sont pas classés en fonction des points mais par ordre chronologique pour former avec l’agrégat de tous, une constellation de joueurs, symbole d’une « œuvre collective et coopérative »…

Graphismes : 4/5
Jouabilité : 4/5
Durée de vie : 3/5
Fun : 5/5

Pour les marketeurs

« Notre maison brûle et nous regardons ailleurs”, Jacques Chirac, Nicolas Hulot. Haya est un jeu qui regarde les problèmes en face. A l’occasion de la semaine du développement durable (du 1 au 7 février), Kailis, a publié un serious-game, destiné à sensibiliser le public aux problématiques de l’eau. En collaboration avec le ministère de l’écologie, la semaine du développement durable établit deux objectifs que l’on retrouvera dans notre advergame. Informer le public et soutenir les initiatives. L’initiative dans notre cas est déjà de jouer… Pour la petite histoire, Kailis est un studio de développement d’advergame qui met son travail au profit d’événements éthiques. Les serious-game qu’ils utilisent sont plus destinés à faire comprendre les enjeux des évènements comme la semaine du développement durable plus que de promouvoir les événements eux-même.

Puissance : 2/5
Affinité : 4/5
Temps d’exposition : 3/5
Image de marque : 4/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-vide.gif

A vous de jouer : Le serious game un moyen de promouvoir ou de sensibiliser ?

Intel : Inside the robot

robobrawl.jpg

Titre : Robo Brawl
Adresse : http://www.robobrawl.com
Développeur :
Annonceurs : Intel
Année de publication :
2008
Jeux concours :
oui
Collecte d’informations : oui

Pour les joueurs

Astro le petit robot revient parmi nous après une pause de 15 ans mais maintenant il est super énervé et ne rêve que d’exploser ses petits copains. Robobrawl est un jeu dans lequel il faudra détruire les robots concurrents dans une arène prévue à cet effet. Le gameplay est assez amusant même si il est parfois difficile de contrôler notre robot. Le graphisme n’est malheureusement pas trop travaillé et ceci fait contraste avec l’intérêt et l’originalité du jeu. L’aspect remarquable du jeu réside dans la customisation du robot. En effet on peut le pourvoir d’armes de plus en plus performantes, d’armures de plus en plus résistantes et de jambes (ou chenille ou…) de plus en plus facilement contrôlables. Tout ça pour vous dire qu’à la fin notre « Robo » devient une bête féroce qui détruit tout sur son passage pour notre plus grand plaisir. Le système de high score permet de comparer entre joueurs nos scores et le nombre d’ennemis que l’on a achever. Enfin, le grand plus que je mettrais à cet advergame vient du fait qu’il existe un mode multijoueur, très pratique et bien penser pour un jeu comme celui-ci.

Graphismes : 2/5
Jouabilité : 3/5
Durée de vie : 4/5
Fun : 4/5

Pour les marketeurs

La célèbre marque Intel, habituée des stratégies de buzz et notamment par les advergames (Opération : Inside ou encore Silicon Radar), a renouvelé une nouvelle fois l’expérience pour promouvoir au mieux son micro processeur Intel Xeon. Apparemment l’advergame marche bien pour Intel jusqu’ici. Il est vrai que la cible d’une tel entreprise prête facilement l’oreille à ce genre de campagne de communication, quel féru de processeurs ne s’intéresserait pas à un jeu de robot ? Ils l’ont bien compris et c’est pour cela que la promotion de leurs nouveaux processeurs pour serveurs passe par un jeu futuriste. Mais on peut constater que la vente de processeurs pour serveurs ne s’adresse pas aux particuliers mais plus aux entreprises. Ainsi on se demande comment va être accueillie une campagne BtoB utilisant des leviers destinés aux Gamers. Malgré tout le jeu est doté d’outils assez efficaces pour faire sa promotion tels qu’un jeu concours et un mode multijoueur en invitant ses amis, ça promet du forward.

Puissance : 3/5
Affinité : 4/5
Temps d’exposition : 3/5
Image de marque : 4/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-vide.gifz-vide.gif

A vous de jouer : Intel ou AMD ?

Des aliens et des predators alliés contre nous !?

alien-vs-predator.jpg

Titre : Alien VS Predator
Adresse : http://www.bigspaceship.com/archive/avp/
Développeur : Big Space Ship
Annonceurs : Fox international
Année de publication :
2004
Jeux concours :
non
Collecte d’informations : non

Pour les joueurs

Déjà que je n’avais pas aimé le premier Alien versus Predator, je peux maintenant dire que j’ai été également déçu par l’advergame. Il est exactement à l’image du film : sur le papier, l’idée semble géniale, mais la réalisation reste passable. Pourtant, un jeu avec les deux plus grands prédateurs du cinéma a de quoi faire saliver. On imagine déjà l’affrontement épique ! Et on se retrouve dans un advergame vue 3/4 où, à l’aide de différents canons, on repousse vague après vague l’ennemi. Si l’idée est loin d’être ridicule concernant l’affrontement homme/aliens, elle le devient un peu avec le predator, qui perd ici toute sa puissance et sa particularité, puisqu’il charge exactement comme (et avec !) l’alien. Du coup, on a l’impression que le jeu tombe dans la facilité et garde son concept à l’état de larve. Les graphismes n’étaient pourtant pas mauvais du tout… Dommage !

Graphismes : 3/5
Jouabilité : 4/5
Durée de vie : 2/5
Fun : 2/5

Pour les marketeurs

C’est en 2004 que le fan des aliens et des predators voit débarquer avec effroi et déception sur les écrans cet opus d’alien versus predator. Cette saga commerciale a connu son script original en 1991 et a été déclinée en jeux vidéo, comics et autres films. Réunir les deux monstres mythiques au cinéma a valu 78 588 468 dollars de recettes aux USA, avec plus de 842 000 entrées en France, soit 300 000 de plus que pour le second film. Saviez-vous que la saga Alien a été nominée 7 fois, avec 3 Oscars ? Après tout, c’est une franchise qui vaut plus de 15 millions de DVD/VHS dans le Monde, avec plus de 2,7 millions de jeux pour un bénéfice total de plus d’un milliard de dollars… De quoi convaincre les producteurs de faire une suite sortie en ce début d’année répondant au doux nom d’Alien Versus Predator : Requiem.Puissance : 3/5
Affinité : 3/5
Temps d’exposition : 3/5
Image de marque : 2/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-vide.gifz-vide.gifz-vide.gif

A vous de jouer : Et vous, vous êtes plutôt alien ou plutôt predator ?

Un jeu pour promouvoir… Un jeu, avec MotorStorm

motorstorm-boost-and-destroy.jpg

Titre : Boost and Destroy
Adresse : http://www.motorstorm.com/fr_FR/minigame/index.html
Développeur : Evolution studios
Annonceurs : Evolution studios
Année de publication :
2007
Jeux concours :
non
Collecte d’informations : non

Pour les joueurs

Un advergame sur un jeu vidéo ? Oui, pourquoi pas, s’il est bien respectueux de l’œuvre dont il s’inspire ! C’est bien le cas, avec cet advergame défini comme un mini-jeu, prétexte pour faire découvrir les différents véhicules du jeu Playstation 3, ainsi que l’ambiance déjantée qui y règne. La bande son assure de ce côté-là, avec des classiques (Nirvana, Wolfmother) légèrement camouflés par le bruit des véhicules vrombissant. Le principe du jeu est de faire prendre à l’une de vos carcasses un tremplin et de récupérer les bonus jusqu’à l’atterrissage sur la cible. De nombreux paramètres sont à prendre en compte, comme la puissance de départ, l’élévation du tremplin, mais aussi la température du moteur ou le terrain. Vous pourrez vous servir d’un turbo pour rétablir votre trajectoire, mais gare aux explosions ! Graphiquement, le jeu suit et reste assez proche visuellement parlant de son homologue PS3. Si je voulais chipoter, je dirais que j’aurais aimé une gestion des véhicules qui soit plus différente selon l’engin contrôlé au cours des niveaux. Mais c’est vraiment histoire de dire.

Graphismes : 4/5
Jouabilité : 4/5
Durée de vie : 3/5
Fun : 3/5

Pour les marketeurs

MotorStorm faisait partie d’un des premiers jeux présents à la sortie de la Playstation 3 le 23 mars 2007 en France. Véritable compromis entre conduite arcade franchement bourrine et pilotage finalement assez subtil, le jeu de Evolution Studios a connu un certain succès, notamment grâce à un accueil plutôt bon de la presse spécialisée et du fait qu’il fasse partie d’un des « starters packs ». Exclusivité sur la console de Sony, le titre s’est venu à plus de trois millions d’exemplaires dans le Monde. Une suite est déjà en préparation et Sony a annoncé qu’il participera cette fois au développement, contrairement au premier opus. Forcément, quand on tient une nouvelle licence…
Puissance : 4/5
Affinité : 4/5
Temps d’exposition : 4/5
Image de marque : 4/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-vide.gif

A vous de jouer : Simple curiosité : êtes-vous plutôt Playstation 3, Wii ou XBox 360 ?

Dossier : le carnage d’Happy Tree Friends

happy-tree-friends-games.jpg

Titre : Happy Tree Friends Games
Adresse : http://www.htfgames.com/
Développeur : Mondo Media
Annonceurs : Mondo Media
Année de publication :
2008
Jeux concours :
non
Collecte d’informations : non

Pour les joueurs

Pour ceux qui ne connaissent pas Happy Tree Friends, il s’agit d’un dessin animé où des personnages tout mimi s’entretuent dans la joie et le gore le plus complet. Si le maniement de couteau peut causer des ravages dans leurs rangs, il en va de même pour un simple rhume de cerveau. Tout devient alors prétexte à une délirante profusion de décès. C’est le cas pour chaque épisode de la série, comme c’est le cas pour chacun de ses advergames. L’occasion pour moi de vous parler de ces 13 jeux dans un article spécial.

Des advergames en gore et en gore
S’il fallait trouver un point commun à l’ensemble de ces jeux, ce serait bien sûr la violence que subissent les différents protagonistes. Une violence, avouons-le, parfois un peu gratuite, qui n’ajoute rien au jeu. Mais que serait Happy tree friends sans une goutte de sang ? Si l’originalité domine la plupart de ces jeux, certains d’entre eux sont seulement des versions différentes. Cubshoot existe par exemple en trois versions, plus ou moins funs. Tous ne se valent malheureusement pas, avec parfois des idées très bonnes et d’autres fois, des réalisations très moyennes. Pour ces derniers, on a l’exemple de Crazy Disco, où il faut rattraper sur une piste de danse des points en évitant les fameuses boules disco. Le maniement reste approximatif, de même que les collisions entre le personnage et les objets. Pire, les déformations que subit le personnage sont presque anecdotiques. On a un sentiment de jeu inachevé assez agaçant. Même constat concernant Flippy Attack, avec un personnage très peu maniable. D’autres pourtant sont assez réussis et méritent amplement de porter les couleurs de la licence.
Le top 3
Comme je le disais, certains valent le coup d’œil, ne serait-ce que pour s’y essayer. Le troisième meilleur jeu de la bande est Jumping Nutty. Je l’admets, je l’ai choisi parce qu’il met en scène un de mes personnages préférés, absolument fou de sucreries. Ce dernier doit s’élever dans les airs en rebondissant sur des oiseaux de passage. La difficulté tient au fait qu’ils passent de façon irrégulière et qu’une chute de trop haut fera de votre corps une compote rosâtre. Inutile de précise que chaque oiseau sur lequel vous bondissez explose sous votre poids. Vous n’aurez donc aucun moyen de vous rattraper sans réfléchir à un chemin vertical pour arriver à vos fins.
happy-tree-friends-jumping-nutty.jpg
La palme du jeu le plus sadique en ce début d’année revient sans aucun doute à Lumpy Artist. L’orage se lève durant un numéro d’équilibriste de notre personnage habillé pour l’occasion en magicien. Si le principe déquilibrer avec la souris le personnage semble simple, c’est sans compter l’apparition magique de seaux d’eau, qui se vident d’un coup ! Difficile de jouer tout en rigolant, je vous l’accorde, mais le challenge est assez drôle pour convaincre les réfractaires de tenter le coup.
happy-tree-friends-lumpy-artist.jpg
Mon préféré n’est pas le plus sadique pour les joueurs, puisque ça, c’est déjà fait. Non, mon advergame favori est simplement le plus cruel pour le personnage. Il s’agit de Petunia Balance, un jeu qui obéit aux mêmes règles d’équilibre que Lumpy Artist. Seulement, il est plus difficile d’équilibrer le personnage, sans que quoi que ce soit ne vienne le contrarier. Un gameplay pas évident du tout, qui a notamment l’intérêt de vous faire découvrir un game over digne d’un Mortal Kombat !
happy-tree-friends-petunia-balance.jpg
Verdict
Autant le dire tout de suite, l’avis d’advergame.fr reste assez mitigé sur l’ensemble de ces advergames. Il y en a qui sont assez bons, drôles et bien funs. Seulement ceux-là se perdent dans d’autres, beaucoup moins travaillés, qui ressemblent plus à des goodies qu’à de vrais advergames. La sensation d’avoir à faire à des jeux qui manquent de finition agace un peu, sachant tout le potentiel que peut avoir une adaptation de cette série. Peut-être que d’autres advergames plus aboutis ou plus funs sortiront, mais je reste globalement sur un avis moyen.

Graphismes : 4/5
Jouabilité : 3/5
Durée de vie : 2/5
Fun : 3/5


Pour les marketeurs

Quelques mois après les premières diffusions sur Internet des épisodes de Happy Tree Friends, ces derniers enregistraient quelques six millions de connexion à travers le Monde. C’est Mondo Media qui a permis à cette série sanglante de voir le jour. Aujourd’hui, c’est 15 millions de téléspectateurs qu’enregistre chaque épisode. Les créateurs de la série, Kenn Navarro et Rhode Montijo ont besoin de trois à quatre semaines pour réaliser un seul épisode. Une semaine complète leur est parfois nécessaire avant d’avoir l’idée gorissime. Plus difficile qu’il n’y paraît, de créer et d’inventer des morts les plus surprenantes les unes que les autres au fil des saisons. Mais une chose motive particulièrement nos créateurs déjantés : les insultes dans les lettres qu’ils reçoivent. Apparemment, ces lettres contiennent souvent des suggestions de suicides et autres meurtres qui leur donnent quelques inspirations. La série est diffusée sur MTV, qui a acquis les droits après le succès sur Internet que l’on connaît, mais également après quelques 500 000 DVD vendus. Le site regroupant les advergames de H.T.F. regroupe plus de 14 000 membres, de pays très différents. Unis dans la violence, les fans ? En tout cas, le site a la bonne idée de proposer d’autres jeux flash, avec système de vote et autres commentaires, avec bien sûr les épisodes de la série et une partie « fanshop »… Le Xbox-live n’échappera pas non plus à la déferlante. Nous non plus, apparemment.
Puissance : 4/5
Affinité :4/5
Temps d’exposition : 2/5
Image de marque : 3/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-vide.gifz-vide.gif

A vous de jouer : Happy Tree Friends : fans ou pas fans ?

Dossier : Playmobil, en avant les advergames !

Si vous êtes ici c’est que vous n’avez pas encore eu vent de la deuxième version du blog. Je vous propose de venir nous retrouver sur http://www.advergame.fr.
L’adresse est plus courte, le design plus clair, les jeux directement jouables sur le blog… Vous aurez aussi la possibilité de vous identifier pour rédiger votre propre article sur un advergame ou un flashgame qui vous plait.

Alors n’attendez pas plus pour rejoindre la communauté de la V2 :).


Raquettez les héros de Cartoon Network !

cartoon network

Titre : Trick of Treat Beat
Adresse : http://popandco.com/archive/trick/
Développeur : Pop & Co
Annonceurs : Cartoon Network
Année de publication :
2007
Jeux concours :
non
Collecte d’informations : non

Pour les joueurs

Voilà, je ressors encore un jeu à thème à une mauvaise période… Cela fait partie de ces jeux qu’on a loupés lors d’halloween et qui ne ressurgissent qu’aujourd’hui. Remarquez, maintenant que je l’ai sous le nez, je ne vais pas attendre octobre prochain pour le tester ! D’autant qu’il mérite le coup d’œil, tant par ses graphismes que par son gameplay. Les deux rappellent fortement Kid Kameleon, sur Megadrive, pour les connaisseurs. Le but est ici de collecter le maximum de bonus dans le temps donné, sauf que pour y parvenir, vous aurez la possibilité d’incarner successivement plusieurs personnages aux aptitudes particulières. La sorcière change les fantômes en grenouille, le squelette ouvre les portes fermées à clef, le vampire se change en chauve-souris pour passer au-dessus des obstacles… Une petite innovation sympathique du jeu de Pac-Man, au long d’une vingtaine de niveaux pas trop mal remplis, qui arrivent par leur architecture à se renouveler. Une bonne surprise !

Graphismes : 4/5
Jouabilité : 2/5
Durée de vie : 1/5
Fun : 2/5

Pour les marketeurs

Créée aux Etats-Unis en 1970, Cartoon Network avait au Royaume Unis une sœur jumelle incarnée par la TNT. Dans les années 1990, la chaîne diffusait principalement des productions d’Hanna-Barbera, à savoir par exemple Scooby-Doo et autres Jetson. Mais elle s’est principalement fait connaître avec ses dessins animés particuliers, comme Johnny Bravo, le Laboratoire de Dexter ou encore les Super Nana. La chaîne appartient à la société Turner Broadcasting System, une filiale à 100 % du groupe Time Warner, anciennement appelé AOL Time Warner. Elle est aujourd’hui parmi les incontournables chaînes de divertissement pour jeunes.

Puissance : 3/5
Affinité : 3/5
Temps d’exposition : 2/5
Image de marque : 3/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-vide.gifz-vide.gifz-vide.gif

A vous de jouer : Êtes-vous fans des films de robots ?