Archive

Archive for the ‘Automobile’ Category

Volkswagen a la nostalgie du Nokia

Snake.jpg

Titre : Volkswagen snake
Adresse : http://www.volkswagensnake.nl/
Annonceurs : Volkswagen
Année de publication :
2008
Jeux concours :
non
Collecte d’informations : non

Pour les joueurs

Vous êtes servit en advergames qui datent en ce moment, mais ça fait toujours du bien un peu de nostalgie, surtout quand il s’agit d’un advergame Snake like. Reprenez en main votre vieux 32/10 et c’est partie pour une heure de jeu non-stop. Les formules miracles du Snake ont toutes été reprises par Volkswagen snake le graphisme est très réussit et c’est donc sans risque que vous allez pouvoir vous essayer à ce jeu. Sans risque ? Attention tout de même à votre productivité au travail car qui dit Snake dit addiction. La particularité de ce jeu est que l’on incarne les différentes voitures de la gammes Volkswagen. La queue de la voiture est représentée par une foule de personnes qui la suit. A la manière d’un Snake, plus la queue est grande plus la difficulté est élevée. Le jeu se répartit sur 3 niveaux dans lesquels il faudra obtenir un nombre défini de bonus (réductions pour la voiture symbolisées par des ballons jaunes) et c’est d’ailleurs ce que je regrette car la durée de vie est alors limité. Ainsi il n’y a pas de highscore, donc pas de concours entre ami, donc pas de durée de vie illimité comme dans le vrai…

Graphismes : 4/5
Jouabilité : 5/5
Durée de vie : 3/5
Fun : 5/5

Pour les marketeurs

Ce jeu n’est apparemment pas fait pour nous vanter les performances exceptionnelles des voitures Volkswagen. Il est plutôt destiné à nous montrer que la marque est prête à nous faire des remises conséquentes si on lui reste fidèle. Et ceci est bien géré. On commence avec une voiture à 13490euros pour finir le niveau avec une même voiture à 12490 euros. On connait tous le fameux pouvoir d’hypnose du Snake et l’utiliser pour promouvoir une marque, surtout quand celle-ci apporte vraiment quelque chose au jeu, me parait être une idée très pertinente. Un advergame est toujours propice à la création d’une image de marque et d’une communauté mais je le redit je regrette que l’aspect concours entre les joueurs, avec les highscores, n’ait pas été exploité.

Puissance : 3/5
Affinité : 4/5
Temps d’exposition : 5/5
Image de marque : 4/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-vide.gif

A vous de jouer : La compétition autour d’un advergame (donc d’une marque) peut-elle créer une communauté de marque ?

Publicités

BP : Championship rally, le jeu ultime

bp-rally.jpg

Titre : Championship Rally
Adresse : http://www.bpchampionshiprally.com/index.php?lang=uk
Développeur : Skive
Annonceurs : BP Ultimate, Ford
Année de publication :
2007
Jeux concours :
non
Collecte d’informations : non

Pour les joueurs

Il n’y a pas meilleur support publicitaire qu’un jeu de voiture, sauf peut être un jeu de foot. En tout cas celui-ci arrive à mélanger particulièrement bien qualité de jeu et marketing. Championship Rally est si bon que je doute que l’on puisse le considérer comme un mini jeu. En effet la beauté de sa réalisation tant du point de vue graphique que sonore nous laisse perplexe. Vous rappelez vous de la bombe V rally sur Playstation 1 en 1997 ? Et bien le jeu de Skive est comparable à celui de Atari (sauf peut être pour la durée de vie). La maniabilité est très instinctive et on ne prend pas longtemps à s’habituer aux commandes de notre bolide. Très vite on commence à admirer les paysages et le ciel (très bien fait) plutôt qu’à conduire, même si le challenge reste présent. Le jeu nous propose 3 niveaux avec des décors plus beau les uns que les autres. Parmi les détails qui font que ce jeu n’est pas un simple mini jeu, on trouve : des options de configuration du jeu, des high score, des musiques et bruitages de haute qualité… Pour le reste je vous laisse découvrir par vous même.

Graphismes : 5/5
Jouabilité : 5/5
Durée de vie : 4/5
Fun : 4/5

Pour les marketeurs

Qui est l’annonceur de ce jeu ? Voilà la grande question. Car un jeu de voiture se prête tellement bien à la promotion d’une marque qu’au final on ne sait plus à qui on doit l’initiative du jeu. En effet la voiture que l’on conduit est parsemée de logos de diverses marques du monde de l’auto. Mais c’est normal, cela rajoute du réalisme, indispensable à un tel jeu. En fait la responsable est la marque BP fournisseuse de carburants et spécialiste de rallye. Cette advergame est destiné à promouvoir le nouveau carburant de la marque : BP ultimate. A cette occasion elle a mis en place, en plus de l’advergame, un site présentant toute sa gamme de produits et une campagne publicitaire télévisée mais malheureusement le buzz n’est pas encore très visible. On retient néanmoins le co-branding de BP avec Ford qui risque fort de faire parler de lui. En effet l’équipe BP-Ford participe au championnat du monde des rallyes de cette année et elle compte bien emporter le trophée avec elle.

Puissance : 2/5
Affinité : 5/5
Temps d’exposition : 3/5
Image de marque : 4/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-vide.gif

A vous de jouer : Vous pariez sur qui pour le championnat ?

Catégories :Automobile, Buzz Marketing, Par Kevin, Sport, Test Étiquettes : , , , ,

Dodge : un buzz nostalgique

dodgequest.jpg

Titre : Dodge Quest
Adresse : http://dodge-quest.com/
Développeur : Project Committee
Annonceurs : Dodge : http://www.dodge-japan.com/index.html
Année de publication :
2008
Jeux concours :
non
Collecte d’informations : oui

Pour les joueurs

Dodge Quest le premier RPG (rôle playing game) advergame ! Magnifique cadeau que nous fait ici Dodge. Ça fait particulièrement plaisir de tester un RPG advergame, surtout quand il s’inspire des classiques du genre, comme Final Fantasy ou encore Zelda. Il n’est pas mal réussi tant du point de vue de l’histoire que du jeu. Nous allons par contre passer notre tour pour ce qu’il est de l’originalité dans le gameplay car même les fenêtres de dialogues et les bruitages font penser à Final Fantasy 3. L’histoire quand à elle est très intéressante et inhabituelle. En effet nous incarnons un jeune homme qui, pour séduire sa dulcinée (Lucy), doit s’acheter… une Dodge… étrange mais assez poilant. Nous allons donc devoir l’aider en lui faisant remplir tout un tas de missions pour collecter un maximum d’argent. Attention car à chaque mission terminée, il faudra attendre 8h (heure réelle) pour revenir sur le site et continuer sa partie (on dirait que Dodge essaie de nous fidéliser). Il faut savoir qu’une mission dure moins de 10 minutes. Le jeu se déroule comme un RPG classique, c’est-à-dire, des phases d’explorations et de dialogues entrecoupées de phases de combats dans un décor prévu à cet effet. Les graphismes 8 bits du type Nes (Nintendo) et Master Système (Sega) accompagnés de la bonne vieille musique qui allait avec ces consoles nous font faire un bond de 15ans en arrière à l’époque où Mario faisait ses premiers pas. Ça nous rajeunit pas mais ces graphismes collent tellement bien à l’ambiance du jeu qu’on ne peut être qu’émerveillés. Pour conclure, je dirais que j’adore le style old school de ce jeu et que j’attends impatiemment la fin des 8h d’attentes, je veux ma Dodge « Charger »…

Graphismes : 5/5
Jouabilité : 4/5
Durée de vie : 5/5
Fun : 5/5

Pour les marketeurs

La marque Dodge est une habituée des campagnes de buzz marketing et on peut dire qu’elle sait comment s’y prendre avec les internautes. N’oublions pas la campagne du syndrome du bélier en 2006 qui avait habilement exploitée toutes les ressources en communication qu’offre le web. Contrairement à cette dernière, la stratégie actuelle de Dodge, visant à promouvoir une nouvelle gamme de voiture, ne se limite qu’à l’advergame. Bien sûr il existe un site servant de portail mais il ne sert pas de moteur au buzz comme on l’entend. Le jeu se suffit à lui-même et a tout pour multiplier la visibilité de la marque au bélier sur internet. En un mot, Dodge Quest est très complet et à l’époque il aurait couté 500 Francs… Jettez un œil sur le manuel de jeu et vous comprendrez l’effort que les développeurs de « Project Committee » ont fourni. Cette campagne se limite pour l’instant au Japon qui est un grand consommateur de RPG. On peut alors comprendre pourquoi ils ont choisis ce type de jeu pour véhiculer les valeurs de la marque. D’ailleurs le nom Dodge Quest ne vous rappelle rien ? Dragon Quest bien sûr, le célèbre jeu de Square Enix qui est considéré comme le premier vrai RPG à être sorti sur console. Dodge veut il en faire autant avec Dodge Quest et se réserver le titre du premier advergame RPG ? En tout cas ça pourrait faire jaser les blogueurs de toute la planète.

Puissance : 3/5
Affinité : 5/5
Temps d’exposition : 3/5
Image de marque : 4/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gif

A vous de jouer : L’advergame RPG sera t-il amené à ce développer après une telle initiative ?

C’était un flic et il faisait du bon travail…

dodge-the-avenger.jpg

Titre : The Avenger
Adresse : http://www.avengergame.com/
Développeur : Inbox Digital
Annonceurs : Dodge
Année de publication :
2008
Jeux concours :
non
Collecte d’informations : non

Pour les joueurs

« C’était un flic et il faisait du bon travail… » Voilà comment commençait une histoire de l’époque des flics presque plus méchants que les mafieux eux-mêmes. Cela a commencé, notamment, avec le lieutenant Bullit, dans le film éponyme. Puis nous avons eu Tanner, dans le fabuleux Driver sur Playstation 1, sans parler de Martin Reeves de l’Arme fatale. C’est sûrement à cet univers que Dodge fait référence dans son advergame. On y incarne un « gars du FBI » au volant de sa voiture (puis aux commandes de l’hélicoptère) qui compte bien stopper coûte que coûte les braqueurs de banque. S’en suit alors une poursuite au travers d’une ville et d’une autoroute, où il faudra non seulement pourchasser, mais aussi heurter la voiture rouge. L’esthétique n’est pas sans rappeler Cin City, dans son introduction. La conduite est un peu étrange au départ, surtout du point de vue du frein à main, mais on s’y fait. La bonne idée est d’avoir introduit la phase avec l’hélicoptère où vous attaquerez par les airs, pendant que votre fantôme (de votre ancienne partie) attaquera avec sa voiture les gangsters. La poursuite est vraiment bien faite, avec un ennemi au comportement réaliste qui rate lui aussi ses virages. Son comportement est assez réaliste, même si, petit bémol, on aurait aimé pouvoir le faire dévier de sa route avec les impacts. Aller, pour vous mettre dans le bain, la poursuite la plus culte de l’histoire du cinéma qui a inspirée toutes les autres :

Graphismes : 4/5
Jouabilité : 3/5
Durée de vie : 4/5
Fun : 4/5

Pour les marketeurs

Ce qui est étrange avec cet advergame, c’est qu’il s’intègre très mal au reste de la campagne Dodge. En fait, il semblerait que cette dernière ait été conçu pour que chaque support possède sa propre communication, pratiquement indépendamment des autres. Quand on regarde les affiches pour la campagne France, on a quand même du mal à reconnaître le spot Web. De la même façon, si le site Internet garde un rapport avec le spot, il n’a aucun rapport avec le reste ! L’arrivée en France de la Dodge avenger 2008 se fait avec d’autres véhicules de la marque, dont le Dodge nitro. Ce dernier dispose également d’un site Internet mais communique sur une notion totalement différente. Normal, me direz-vous, puisque c’est un autre produit !

Puissance : 4/5
Affinité : 4/5
Temps d’exposition : 5/5
Image de marque : 4/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-vide.gif

A vous de jouer : Pensez-vous que réaliser un advergame de course pour un constructeur automobile soit risqué ?

Soyez responsables… Foncez comme vous le sentez !

Titre : light driver 2.0
Adresse: http://www.lightdriver.com/fr/download.html
Développeur : Hella
Annonceur: Hella
Année de publication: 2007
Jeux concours: non
Collecte d’informations: non

Pour les joueurs

Je l’avoue, je tremble d’impatience face à GTA 4, qui devrait débarquer en pleine forme en avril 2008. Depuis le premier épisode, je les ai tous collectionnés. J’adore cette sensation de liberté et la relation cause/conséquence qui règne. C’est exactement ce que j’ai retrouvé dans ce jeu de conduite. Le principe est de rouler le plus vite possible pour rentrer chez soi, en évitant les multiples obstacles de la route. Les points accumulés octroient un bonus « phare », qui permettent de voir plus loin (donc de rouler plus vite) . Mais on se rend rapidement compte qu’il faut adapter sa vitesse. Un système de malus vous fera en effet perdre (beaucoup) de points en cas d’impact. Du coup, on se retrouve avec une conduite à peu près responsable (on roule parfois à sens inverse quand même). Si graphiquement, l’advergame n’est pas mal fait, notamment sur la gestion de la lumière, on aurait préféré plus de sensation au niveau de la conduite. Un jeu assez anecdotique, qui mérite tout de même l’essai.

Graphismes: 3/5
Jouabilité: 3/5
Durée de vie: 2/5
Fun: 1/5

Pour les marketeurs

Hella est un équipementier produisant principalement des phares pour l’automobile. Si l’entreprise n’est pas spécialement visible sur Internet, on peut dire que son advergame intègre parfaitement les objectifs de communication. Le jeu ne se contente pas de divertir, ou de donner une bonne image de marque. Il met en scène l’avantage produit et fait ressentir le manque lié à son absence. Lorsque les phares redeviennent « basiques », le joueur voit beaucoup moins bien sur la route. Tous les advergame ne s’aventurent pas sur ce terrain. Parmi les jeux que nous testons tous les jours, beaucoup tombent dans la facilité et mettent en avant l’expérience de jeu, parfois au détriment du message. Cela nous montre que l’advergame n’en est qu’à ses débuts et qu’il faudra encore du temps avant que les agences de communication maîtrisent parfaitement cet outil complexe.

Puissance : 2/5
Affinité : 4/5
Temps d’exposition : 3/5
Image de marque : 5/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-vide.gifz-vide.gifz-vide.gif

A vous de jouer : A votre avis, est-il vraiment intéressant de proposer un advergame à télécharger ?

La course des Advergames du secteur automobile

Titre : Toyota Auris ice Experience 2
Adresse:
http://www.toyota-auris.fr/v2/index.asp

Développeur : Ad-Invaders
Annonceur: Toyota
Année de publication: 2007
Jeux concours: oui
Collecte d’informations: oui

 

 

Pour les joueurs
« Tu mates le volant ? Il est beau hein ! C’est le mien perso, je l’ai acheté à Alain Prost ! Et à l’intérieur il y a un grain spécial Dakar, même avec une tonne de sable dans la voiture… Tu conduis à l’aise !
– Eh bé, c’est con qu’on soit pas à la plage alors ! »

Et oui bizarrement la vie est parfois faîte de répliques de « taxi » qu’on connaît par coeur… Alors quand j’ai compris que cet advergame allait me permettre de prendre en main la voiture (c’est plutôt mieux qu’un volant…) d’Alain Prost, j’ai eu du mal à contenir mon enthousiasme. Pour couronner l’affaire, c’est Olivier Panis, pilote officiel de la team Auris qui m’accueille dans un magnifique showroom tout en 3d. Mise à part une retouche des graphismes et du Gameplay, la plus grosse évolution vis à vis de la première mouture viens donc de l’univers 3d créé en amont du jeu. Aussi il vous faudra charger Virtools, pour pouvoir profiter de ces superbes graphismes . Passons aux choses sérieuses, une fois le pied sur l’accélerateur, la prise en main se fait rapidement (pour des joueurs déjà aguerris aux jeux de course toutefois), et dans quelques minutes vous glisserez en travers de chaque virage en poussant des cris jouissifs… ou pas. En effet le seul défaut du concurrent le plus serieux de Bmw M3 Challenge (comme l’était la première édition) est qu’il ne passera pas sur toutes les machines et qu’une course au ralenti est loin d’être amusante ! Mais comparé aux 300mb de téléchargement obligatoire et des mêmes contraintes pour le jeu de la marque Allemande, c’est Toyota qui finit sur la première marche du podium.

Graphismes: 5/5
Jouabilité: 4/5
Durée de vie: 3/5
Fun: 4/5

Pour les marketeurs
Toyota, partenaire du Trophée Andros a sorti à cette occasion un advergame qui fait suite à une réalisation du début de l’année 2007 par les mêmes Ad-invaders. On comprends que la marque japonaise ait souhaitée réitérer l’experience. Bien qu’aucune campagne de communication n’a été déployée autour du jeu, près de 50.000 visiteurs uniques ont été enregistrés sur le mini-site de l’opération pendant la durée du concours, du 16 janvier au 18 février 2007. Et même si de part sa prise en main et sa gourmandise technique, ce jeu ne s’adresse pas à tous, il se doit d’être à la hauteur de l’image et des performances du véhicule, surtout dans un secteur aussi concurrentiel que celui de l’automobile. Et même si gameplay et scenario ne recèlent pas d’originalité, on ne doute pas une seconde du succès de ce jeu auprès des joueurs confirmés et autres passionnés d’automobile.

Puissance : 4/5
Affinité : 5/5
Temps d’exposition : 4/5
Image de marque : 5/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-vide.gif

A vous de jouer : Vous êtes plutôt conduite précise et prudente ou vous prenez tous les murs du moment que vous restez à fond ?

 


Quelle femme êtes vous ?

Titre : Romeomag
Adresse:
http://www.romeomag-et-vous.fr/ Développeur : The CRM Compagny
Annonceur: Alfa Romeo
Année de publication: 2007
Jeux concours: oui
Collecte d’informations: oui

 

 

Pour les joueurs Pour les joueuses
Les cabinets de recrutement pourraient écrire des brêves, je pense qu’il y aurait matière à remplir plusieurs tomes. Entre le candidat qui porte un casque de baladeur sur les oreilles et qui certifie qu’il peut très bien écouter la musique et les questions en même temps ou celui qui dit qu’il se fera tatouer le logo de l’entreprise sur l’avant-bras en gage de sa loyauté, les chasseurs de tête n’ont pas fini de rire. Mais que dire des patrons, chefs des ressources humaines et autres recruteurs ? Ces derniers ne sont pas en reste et le patron de Romeomag en est un bel echantillon. Un véritable concentré de « plouquitude »(néologisme de mon invention), un vrai ringard comme on les aime. Ajoutez-y une touche de sexisme, et de charme surfait et c’est parfait. Mesdames (les messieurs peuvent jouer aussi, ils se moqueront du recruteur), Romeo vous accueille dans son bureau, et vous soumet à un petit test de personnalité, pour savoir si vous serez la prochaine star de la rédaction dans son super magazine de mode… Serez vous engagée ?

Graphismes: 4/5
Jouabilité: 2/5
Durée de vie: 3/5
Fun: 3/5

Pour les marketeurs
A mi chemin entre Advergame et site interactif, ce quizz en vidéo est une très bonne alternative , je le trouve spécialement bien adapté à sa cible, déjà habituée aux tests, récurrents dans les magazines féminins. Et oui, la marque qui avait dans les années 1970/1980, conquis le cœur des jeunes cadres dynamiques par des coupés sportifs dotés de moteurs très performants (qui ont fait sa réputation); a décidé de s’attaquer explicitement à une cible jeune, féminine et urbaine avec l’Alfa 147. Alors même si l’on peut douter de certains des goodies comme les fonds d’écrans pas vraiment appropriées à cette cible, on peut parler d’une belle reussite, aussi bien pour la réalisation que pour le concept, de ce joli buzz qui aura duré de la mi septembre à novembre.

Puissance : 4/5
Affinité : 5/5
Temps d’exposition : 3/5
Image de marque : 5/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-vide.gif

A vous de jouer : Vous êtes plutôt sportive, urbaine ou raffinée ?