Archive

Archive for the ‘Divertissement’ Category

Test Dégueulis efficace : MiniKratos pour God of War PSP sur Facebook.

Une publicité digitale fonctionne quand l’expérience interactive pour l’utilisateur est naturelle, et avec cette campagne pour le jeu PSP God of War, TBWA\365 nous fait une démonstration dans ce sens. Tout dans MiniKratos se déroule parfaitement, sans obstacle, en toute simplicité depuis la première sollicitation jusqu’au partage de la campagne avec ses amis.

Titre : MiniKratos, la vengeance format poche
Adresse : http://www.minikratos.com
Annonceurs : God Of War
Développeurs : TBWA\365

Année de publication :
2010
Jeux concours :
non
Collecte d’informations : Like, et c’est bien vu

Passons en revue cette opération :

On imagine bien le brief de l’annonceur, simple : mes consommateurs se trouvent sur Facebook, ils aiment le trash et le gore et j’ai une problématique de trafic/notoriété. Pour soutenir ma campagne sur les medias traditionnels, je veux qu’une audience large soit confrontée à ma campagne, pour espérer à terme, acte d’achat de mon jeu PSP.

L’idée créative vise juste :

Un nain morbide mais sympathique vous propose de ridiculiser un ami dans un univers aussi glauque que potache. Via Facebook connect, l’utilisateur sélectionne la photo d’un ami, choisit parmi plusieurs possibilités ce qui le saoule le plus (photos de vacances, raconte trop sa vie, pue du bec, etc.) puis lance une cinématique avec MiniKratos qu’il pourra ensuite partager sur le mur de sa victime. Le génie de la campagne est d’apporter une valeur ajoutée créative importante sans complexifier l’expérience. Evidemment, rien d’exceptionnel ni de très original dans la campagne, c’est la simplicité d’utilisation et l’intégration des cinématiques qui m’a plu. La bonne utilisation de méthodes connues reste ce qui ce fait de plus efficace en marketing digital (voir la campagne a hunter shoot a bear expliquée ici).

L’acquisition de trafic :

Aussi étonnant que cela puisse paraître, je suis arrivé sur ce mini site via les pubs Facebook, non pas parce qu’un ami blogueur ou spécialiste de la com web me l’a proposé… Vous savez ces petites bannières sur lesquelles personne ne clique… Et bien il faut croire que si le visuel est bien fait et le texte juste ce qu’il faut de mystérieux, le visiteurs Facebook sera tenté de voir ce qui se cache derrière. Et tout cela fonctionne justement parce que l’expérience proposée est assez convaincante immédiatement après l’atterrissage sur le site de MiniKratos.

Quelques défauts parce qu’il faut bien en trouver :

  1. Pas de collecte : Je suis tout de même assez étonné du peu d’intérêt que les marques accordent à la construction de base de données qualifiées transversales à toutes leur campagne. Playstation aurait tout de même intérêt à capitaliser sur chacune de ses actions sur le web en élaborant une véritable stratégie de conquête de profils qualifiés. Il y a de fortes chances qu’un acheteur de God Of War soit aussi intéressé par un autre produit Playstation… On notera tout de même la sollicitation au « like » qui sert parfois les même objectifs de fidélisation.
  2. Pas de possibilité d’encapsuler la vidéo produite : J’aurais en effet bien voulu partager avec vous quelques vidéos que j’ai produite, mais malheureusement pas d’autre choix que de la partager directement sur le profil de votre victime. Une simplification qui nuit un peu à la diffusion de proche en proche…
  3. Et après ? la place du produit : Si l’on parle un peu de performance marketing, je trouve qu’on aurait pu ici (et il y avait largement la possibilité) proposer un acte un peu plus engageant que le simple divertissement. Moi qui initialement n’était pas a priori intéressé par ce jeu, me voila bien enclin à en savoir plus. Pourquoi pas ne pas intégrer directement plus de présentation produits (photos, vidéo) voire pire un lien vers l’achat ou réservation du jeu.

CONCLUSION : Une très belle référence de campagne interactive virale bien faite, bien pensée, bien construite. Une campagne qui utilise bien les outils créatif et le buzz à des fins d’acquisition de trafic. Mais qui aurait pu être encore un peu plus performante avec une tendance plus marquée vers la performance.

The bionic test : bad test ?

bionic.jpg

Titre : The bionic test
Adresse : http://www.bat-test.com/
Annonceurs : NBC
Année de publication :
2007
Jeux concours :
non
Collecte d’informations : oui

Pour les joueurs

Une cinématique de qualité, un accident de voiture , des explosions, voilà comment débute The bionic test. Après une cette impressionnante séquence cinématique hollywoodienne, on se réveil dans un hôpital. Le chirurgien nous apprend qu’il vient de nous replacer tous les membres du corps pour nous sauver la vie. Ça commence pas mal. Mais très vite on s’aperçoit que The bionic test n’est pas ce à quoi on s’attendait. C’est en réalité un simple test où il faudra faire un maximum de points en répondant aux questions. Les questions sont de 4 types : réflexes, coordination des mouvements (des doigts…), calcule et mémoire visuel.  On en espérait d’avantage d’autant plus que l’ambiance futuriste et les bruitages faisait plus penser à un Halo que à un Dr Kawashima de Nintendo DS.

Graphismes : 4/5
Jouabilité : 2/5
Durée de vie : 2/5
Fun : 1/5

Pour les marketeurs

Petite parenthèse : cet advergame est vieux et vous allez peut être vous demander pourquoi je publie un article comme celui-ci alors que le buzz est passé depuis longtemps. Advergame.fr ne fait pas que dans l’actualité. On cherche surtout à rendre compte le plus fidèlement possible de la qualité des campagnes de communication et de leurs outils vidéoludiques. Même après 6 mois, on cherche à donner notre avis de joueurs et de marketeurs pour d’une part, vous renseigner et d’autre part, compléter notre base de données pour qu’elle soit toujours complète.

The bionic test est un advergame annoncé par NBC (national broadcasting compagny) une agence de productions audiovisuels fondée autour de la chaine américaine du même nom. L’advergame a été fait en soutien de la campagne de communication de la série télévisé Bionic Woman. Mais cette campagne n’a pas du avoir beaucoup d’effet et l’advergame pas beaucoup de succès car le 28 novembre 2007 la série s’est brusquement arrêté, faute de public intéressé par l’événement. En effet moins de 6 millions de personnes ont vu le dernier épisode diffusé de la série.

Puissance : 2/5
Affinité : 3/5
Temps d’exposition : 2/5
Image de marque : 3/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-vide.gifz-vide.gifz-vide.gif

A vous de jouer : Est-ce la campagne de communication ou la qualité de la série qui est à mettre en cause dans le flop de cette production ?

Disney nous fait peur

disney.jpg

Titre : Tower of Terror
Adresse : http://www.disneytowerofterror.com/
Développeurs : BETC Euro RSCG
Annonceurs : Disneyland resort paris
Année de publication :
2008
Jeux concours :
oui
Collecte d’informations :oui

Pour les joueurs

Le web évolue et c’est dans ce genre de site évènementiel que l’on remarque que ça va très vite. Tower of Terror n’est pas juste un site mais un univers entier que Disney a créé. Dans une atmosphère de film d’horreur, très bien rendu du type Shining, le site nous propose une multitude de jeux et d’applications. On pourra en autre doubler un film dans l’esprit d’extrême studio mais ce coup-ci avec notre voie ainsi qu’un micro. On pourra aussi s’essayer à un mini jeu flippant et innovant nous faisant visiter toutes les pièces de la tour. La réalisation technique rend l’univers très réaliste et l’expérience de jeu immersive, il est très agréable de s’y promener et d’y découvrir toutes les subtilités qu’il renferme.

Graphismes : 5/5
Jouabilité : 4/5
Durée de vie : 5/5
Fun : 4/5

Pour les marketeurs

A l’occasion de sa nouvelle attraction « la tour de la terreur », Disney l’habitué des grosses campagnes de communications a fait appel à l’agence BETC Euro RSCG. Ce grand groupe est présent dans tous les domaines de la communication en France et à l’international. J’ai énormément apprécié le travail qui a été fourni pour immerger le joueur dans l’ambiance de l’attraction. Je pense que le site laisse exactement entrevoir ce qui nous attend dans le parc. La recherche de l’immersion totale de la cible est une tendance qui se démarque de plus en plus sur internet, exemple : Lacoste-futur.

Puissance : 4/5
Affinité : 5/5
Temps d’exposition : 3/5
Image de marque : 5/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gif

A vous de jouer : A vous aussi l’ambiance Shining donne des frissons ?

Spiderman : un nouveau type d’advergame

spiderman.jpg

Titre : Spiderman
Adresse : http://www.tfou.fr/contenus/MesJeux/JeuxHeros/spiderman/attaque_bouffon/game.htm?pseudo=tfounaute
Développeurs : Actiplay
Annonceurs : Tfou
Année de publication :
2008
Jeux concours :
non
Collecte d’informations : non

Pour les joueurs

Virtools avec 3dvia, le moteur 3D créateur de jeux en ligne, révolutionne le monde de l’advergame. Spiderman est l’illustration de cette bombe. Les graphismes sont époustouflants et l’expérience de jeu inégalable. La fluidité du gameplay, les effets de lumière, la rapidité des combats nous donnent une véritable claque. La machine est en marche et bientôt Crysis ne sera plus qu’un souvenir parmi tant d’autre sur 1980-games.com. Notez tout de même que la révolution n’est pas encore là car même si le jeu est exceptionnel, il subsiste quelques bugs (les murs sont un parfois impalpable…).

Graphismes : 5/5
Jouabilité : 5/5
Durée de vie : 4/5
Fun : 5/5

Pour les marketeurs

Développé par Actiplay une agence de création 2D et 3D née en 2000, le jeu spiderman est destiné à promouvoir le site de jeux pour enfant TFOU.fr. Parlons des moteurs. Virtools, Unity, Shiva, sont trois plateformes de développement 3D en concurrence qui pour se démarquer les unes des autres produisent toujours plus et des jeux de meilleurs qualités. On voit fleurir avec eux des advergames qui ont un impact de plus en plus conséquent pour le joueur. On peut citer par exemple le dernier advergame de Axe développé avec Unity. On se demande comment va réagir le secteur des jeux publicitaires face à toutes ces innovations. J’imaginerais bien un advergame pour le futur film de la saga 28 jours plus tard qui concurrencerait Resident Evil 5.

Puissance : 5/5
Affinité : 5/5
Temps d’exposition : 4/5
Image de marque : 5/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-vide.gif

A vous de jouer : La révolution est en marche, vous votez pour quel moteur ?

Dossier Fuboo : diffuseur de bonne humeurSi vous êtes ici c’est que vous n’avez pas encore eu vent de la deuxième version du blog. Je vous propose de venir nous retrouver sur http://www.advergame.fr. L’adresse est plus courte, le design plus clair, les jeux directement jouables sur le blog… Vous aurez aussi la possibilité de vous identifier pour rédiger votre propre article sur un advergame ou un flashgame qui vous plait. Alors n’attendez pas plus pour rejoindre la communauté de la V2 :).

Si vous êtes ici c’est que vous n’avez pas encore eu vent de la deuxième version du blog. Je vous propose de venir nous retrouver sur http://www.advergame.fr.
L’adresse est plus courte, le design plus clair, les jeux directement jouables sur le blog… Vous aurez aussi la possibilité de vous identifier pour rédiger votre propre article sur un advergame ou un flashgame qui vous plait.

Alors n’attendez pas plus pour rejoindre la communauté de la V2 :).

fubooo.jpg

Titre : Fubooo
Adresse : http://www.fubooo.com/game.php
Développeur : Visibility report
Année de publication :
2008
Jeux concours :
oui
Collecte d’informations : oui

Pour les joueurs

Fubooo diffuseur de bonne humeur

Fubooo est un jeu délirant qui s’inscrit dans la mouvance actuelle des quizz. Et oui c’est la mode des quizz. Qui n’a jamais regardé « Qui veut gagner des millions ?« , « Tout le monde veut prendre sa place ? » ou encore « Buzz le grand quizz » ? Je pourrais aussi vous demander qui n’y a jamais joué ? C’est incontestable, c’est la mode, et les joueurs passent des heures sur ces sites à étendre leur culture générale. Fubooo s’ajoute à la liste mais avec sa particularité qui en fait un advergame si innovant… Il propose aux joueurs d’étendre leur culture publicitaire, c’est un quizz culture pub en somme.

Il y en a pour tous les goûts

John fubooo l’animateur virtuel du jeu sera notre hôte durant toute la partie. La première chose que l’on peut dire c’est qu’il est présent. Et oui le design du personnage comme la qualité et de sa voix et du son sont excellents et donnent un réalisme inouï, on a l’impression de ne pas être tout seul devant son PC. On se prend vite pour un candidat dans une émission de télé. Ces frasques et blagues nous immergent dans le jeu comme si nous y étions. On pourrait comparer l’univers décalé de ce jeu au jeu de Playstation 2, Buzz le grand quizz, qui malgré son design plus coloré reste dans le même esprit que Fubooo. Une pointe d’humour, une musique entrainante et des questions prenantes nous donnent ce magnifique cocktail.

Le jeu

Comme je l’ai dit tout à l’heure ce quizz se rapproche plus d’un « Culture pub » que d’un « Qui veut gagner des millions ? ». Le déroulement du jeu se fait en trois étapes. John nous propose tout d’abord de choisir 3 catégories parmi 8 catégories du domaine de la consommation. On peut donc choisir entre, high tech, jeux vidéo, film et loisir, voyage, alimentation, hygiène, transport, mobile et internet. Choix cornélien qu’il faut à tout prix réaliser pour continuer. Le deuxième temps correspond à la séance ciné… L’animateur nous passe une publicité (actuelle et comique ou surprenante) qu’il faut regarder avec attention pour répondre au mieux aux questions. Les questions portent sur des détails de la publicité que l’on vient de voir. Pour exemple : de quelle couleur était la chemise du personnage principal ? Celle-ci m’a posé pas mal de problème, je l’avoue… Il existe 3 sortes de questions, une qui fait travailler la mémoire visuel, une sur la mémoire et une sur l’élément essentiel du spot. Le but du jeu est d’accumuler un maximum de point en répondant non seulement juste aux questions mais aussi, rapidement.

Critiques

Et oui même si le jeu est très bien il existe toujours des petits côtés négatifs. Je citerai en premier la durée de vie du jeu si on peut dire. Il ne doit pas y avoir plus de deux ou trois spots de publicités différents par catégorie, ce qui veut dire que l’on a vite fait le tour du jeu et de ses questions. D’autre part j’ai pu constater un bug de son qui n’est pas gênant mais qui coupe notre immersion. Enfin le temps de chargement du départ est long et peut en décourager certain.

Graphismes : 4/5
Jouabilité : 5/5
Durée de vie : 2/5
Fun : 5/5

Pour les marketeurs

Fubooo serait-il le remède magique face au phénomène de désintéressement du public pour la publicité classique ? Un jeu, un concourt, 1000 euros à gagner, ça attire les foules. Surtout quand on sait que c’est le meilleur parrain qui les recevra (il y a du forward dans l’air)… 8 catégories de questions dans 8 domaines de la consommation différents et au moins 2 spots par catégories, ça attire les fonds… De grandes marques participent à l’évènement, Electronic arts, Virgin atlantic, Doritos, Dove, Bourgeois et bien d’autres…Fubooo est encore jeune et n’a pas encore montré tout son potentiel. On peut espérer qu’il monte à la vitesse grand V même si le blog n’est pas encore très complet. Le partenariat entre Viravong (pour les illustrations) et l’agence de communication Visibility report (pour le développement) a permis de pousser à l’extrême ce concept de publicité par le jeu.

Puissance : 3/5
Affinité : 4/5
Temps d’exposition : 3/5
Image de marque : 4/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-vide.gif

A vous de jouer : Visionner des publicités classiques dans un jeu, est-il un bon moyen de vendre selon vous ?

Dossier : Voulez vous du lait avec votre cafe.com ?

cafe.com.jpg

Titre : Cafe.com
Adresse : http://fr.cafe.com/
Développeur : Cafe.com
Annonceurs : Cafe.com
Année de publication :
2007
Jeux concours :
oui
Collecte d’informations : oui

Pour les joueurs

Le concept

Plein de couleurs flashis, des logos enfantins, des avatars qui font penser aux Mii de Wii, des jeux à gogo, un jeu concours… On peut dire que le site cafe.com est très complet. Cette plate-forme de casual games à inspiration communautaire nous fait voir les mini jeux en flash d’une autre manière. En effet ce site n’est pas impersonnel comme la plupart des autres sites proposant des jeux en flash. Celui-ci mets à disposition tout un tas d’outils de communication ainsi qu’une flopée de jeux multijoueurs, accompagnés toujours d’un mini chat. On y trouve pour l’instant, et c’est amené à s’agrandir, une trentaine de mini jeux de tous types. On passe du jeu de réflexion traditionnel aux jeux de réflexe dans la joie et la bonne humour…  Il existe une monnaie interne au site avec laquelle on peut acheter des « boost » qui permettent de tricher en mode multijoueur.

De multiple jeux

Tout d’abord je vais tenter de vous faire une liste plus ou moins exhaustive du panel de jeux qui est proposé par cafe.com. Comme je l’ai dit plus haut il y en a déjà une trentaine, je ne vais pas les détailler 1 par 1 mais vous donner une idée tout de même ;°). Je limiterais mon test à 4 jeux que j’ai sélectionné de manière à rendre compte des types de jeux que l’on peut rencontrer sur cafe.com .

Je commencerai par celui qui m’a le plus plu : XANGO TANGO

Pour décrire rapidement, je dirais que ce mini Tetris like est très addictif. Nous incarnons un petit robot qui balance des cubes de couleurs sur un mur rempli d’autres petits cubes de couleurs. Il faudra arriver à détruire les cubes du mur le plus rapidement possible. Trois cubes de même couleur côte à côte se détruisent entre eux… Vous comprenez le principe maintenant ? Les graphismes sont bien travaillés et cela devient vite un plaisir de bouger le petit robot qui porte difficilement ses cubes.

Phoenicia

Phoenicia, est un jeu de réflexion dans lequel il faut rassembler trois formes identiques pour pouvoir les faire disparaître, le but étant de toutes les faire disparaître. On retrouve ce type de jeu partout, que ce soit sur Zylom, Jeuxvideoflash… c’est un grand classique incontournable mais tellement peu original. Je regrette particulièrement les graphismes dépouillés de ce soft.

Sketch-it !

Je commencerais par dire que je n’ai pas pu tester ce jeu :). Et oui car il n’y a pas assez de joueurs en ligne et parce que ce jeu se joue exclusivement en multijoueur. On touche ici à un des problèmes majeurs du site : la fréquentation. Mais je tenais à vous en parler car un pictionary sur un tel site est un atout. Ce jeu prend toute son importance quand on sait que l’on peut inviter des amis à jouer via le site. Ce système parait être assez pratique et promet de bonne partie, d’autant plus que les jeux de pictionary on pas mal de succès dans l’univers des causuals games.

Nertz

Voici l’exemple du genre de jeu pas très exaltant que l’on peut trouver sur cafe.com. En effet nous avons droit ici à un jeu de solitaire banal où il n’apparait que des chiffres sur les cartes. Nous n’avons donc même pas le privilège de voir les valets, dames… Il n’y a donc pas énormément d’interêt à jouer à ce jeux sauf peut être accumuler les points pour être bien positionné dans le classement des joueurs.

Conclusion : on peut rencontrer sur ce site des jeux très bons comme des très mauvais, à vous de faire le boulot de sélection.

Un site de causual games communautaire

L’aspect communautaire du site est très élaboré. La liste des outils nous permettant d’établir des liens avec les autres joueurs est longue. Il est possible de consulter les profils publics des joueurs et notamment des meilleurs. Lorsque l’on joue à un jeu la photo ou l’avatar du meilleur joueur est visible sur la page. Il est alors possible de lui envoyer des félicitations, de dialoguer avec lui, de consulter son profil même de le défier.

D’autre part un moteur de recherche est mis en place pour que l’on puisse rencontrer des joueurs proches de nous géographiquement ou en terme de points. Il est possible de se créer un réseaux interne au jeu en inscrivant les joueurs que l’on préfère en amis et ainsi savoir lorsqu’ils sont en ligne ou non.

Cafe.com met à disposition un logiciel téléchargeable qui permet de se créer un avatar en 3D appelé mini-me. On retrouve ici l’inspiration Nintendo. On pourra donner à notre avatar des postures, des vétements, un visage… Le concept est pas mal poussé, mais attention le logiciel ne marche pas sur tous les ordinateurs et notamment pas le mien. Pour parfaire notre mini-me au maximum, il va falloir utiliser des café-coins (la monnaie du jeu). Ces derniers s’achètent en vrai devise sur le site.

Les café coins servent aussi à se procurer des « boost ». Ceux-ci vont nous permettre de tricher pendant les parties multijoueurs en nous donnant des bonus pour avancer plus vite ou en mettant des bâtons dans les roues des adversaires.

Un site qui débute

Comme le titre de la partie l’indique le site n’en est qu’à ses débuts mais on remarque qu’il y a déjà quelques dysfonctionnements.

En effet et ça on ne peut pas leur en vouloir, il n’y a que très peu de joueurs pour l’instant et encore moins de joueurs français même si le site a déjà été traduit dans la langue de Molière.

On remarque aussi qu’il existe des jeux pas vraiment dignes d’intérêts et cela est dommage dans la mesure où on peut avoir vite un mauvais apriori sur le service proposé.

Graphismes : 2/5
Jouabilité : 3/5
Durée de vie : 5/5
Fun : 4/5

Pour les marketeurs

La campagne de communication destiné à promouvoir cafe.com passe énormément par les sites de réseaux sociaux. Ils sont présents sur les plus grands sites comme myspace, Facebook, You tube, Flickr. Un blog évennementiel à aussi été mis en place pour tenir informé les intéressés des évolutions du sites. Le blog sert de portail de dialogue entre les joueurs et les créateurs du site. On y trouve des interview de fans, des news… Un petit monde est en train de se créer autour de cafe.com. Pour son lancement cafe.com donne la possibilité aux joueurs de gagner des prix comme des appareils photos. Ils sont apparemment décernés aux meilleurs joueurs qui auront accumulé le plus de points (La page du jeu concours n’est pas accessible). D’autre part les joueurs peuvent inviter leurs amis et les parrainer pour accumuler des cafés coins. Tout est mis en place pour faire circuler rapidement l’information mais malheureusement les joueurs manques à l’appel pour l’instant. Ceci pose un grand problème car n’oublions pas que le site est principalement destiné au jeu en multijoueur et si on ne peut pas trouver d’adversaire du fait du manque de fréquentation le site risque d’avoir de sérieux ennuis.

Puissance : 3/5
Affinité : 4/5
Temps d’exposition : 3/5
Image de marque : 4/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-vide.gifz-vide.gif

A vous de jouer : Cafe.com est-il l’avenir du jeu en réseau ?

Vivavoodoo : essayez vous au vaudou

vivavoodoo.jpg

Titre : Viva Voodoo
Adresse : http://www.vivavoodoo.com
Développeur : Digital Outlook Studios
Annonceurs :
Année de publication :
2007
Jeux concours :
non
Collecte d’informations : non

Pour les joueurs

A mis chemin entre Happy tree friends et Yeti sport, Viva voodoo est délicieusement gore. Le site met en scène des poupées vaudous déjantées, folles, dépressives et surtout immortelles. L’inspiration Happy tree friends se reconnait bien dans le jeu notamment par les graphismes des personnages, les décors dénudés et bien sûr les scènes de morts violentes et hilarantes. On retrouve aussi l’influence de Yeti sport dans le gameplay et dans l’humour noir, décalé. Le jeu consiste à envoyer une des poupées le plus haut possible dans le ciel. Ainsi on démarre haut perché sur une potence, une corde accrochée au coup. Il faudra appuyer avec le bon timing sur le bouton saut puis le bouton permettant de tendre l’élastique qui nous balancera dans les nuages. Le but étant d’aller le plus haut possible. Jusque là rien de très particulier à part peut être la corde au coup, mais le plus intéressant arrive alors que vous êtes sur le point de retomber après votre saut, le jeu se met en pause et vous propose de choisir parmi 8 options. On se demande ce que ça signifie mais on comprend vite et je ne vous en dirai pas plus car cela vous gâcherai la surprise. Vivavoodoo est un jeu de grande qualité mais malheureusement il manque un système de high score et c’est très frustrant pour ce type de jeu, il est impossible de comparer nos score aux autres et c’est bien dommage.

Graphismes : 5/5
Jouabilité : 5/5
Durée de vie : 4/5
Fun : 4/5

Pour les marketeurs

Cet article est assez particulier car Viva voodoo n’est pas un advergame. Il nous a malgré tout paru très pertinent du point de vue marketing car en plus du jeu, on peut trouver sur le site tout un tas d’outils originaux pour promouvoir le concept. Ainsi nous avons la possibilité de créer une poupée vaudou à notre image et de l’exporter en .jpg, de l’envoyer à des amis et l’utiliser sur n’importe quel site de réseaux sociaux tel que facebook,… Nous avons aussi la possibilité d’utiliser les visages des personnages du jeu pour notre compte msn. J’aime tout particulièrement cette stratégie qui est terriblement efficace du fait de sa simplicité et de son originalité et parce que les dessins sont réellement singuliers et donc esthétiquement attirants. Cette stratégie n’a rien à envier aux stratégies marketing des professionnels et mérite de figurer parmi celles qui remuent la blogosphère. Enfin on peut ajouter à tout cela les wallpapers téléchargeables et les vidéos proposées sur le site qui sont aussi visible sur youtube. Il n’y a donc pas vraiment de buzz en tant que tel mais il y a un fort potentiel dans ce site, il est à retenir.

Puissance : 3/5
Affinité : 5/5
Temps d’exposition : 3/5
Image de marque : 4/5

Note Globale Advergame : z-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-plein.gifz-vide.gif

A vous de jouer : Votre fin préférée, c’est laquelle ?